Ambulance militaire à Bischwiler après la bataille de Froeschwiller. Wagon-ambulance servant au transport des blessés. Charleville.- La dernière ambulance (allemande) établie au Petit-Bois pendant la guerre de 1870-71. La mairie de Fontenay-aux-Roses transformée en ambulance allemande. Ambulance allemande à Wissembourg. Les soeurs de la charité à l'ambulance de la Croix Rouge après la bataille de Gravelotte. Un hôpital ambulant à Froeschwiller. Hôpital Saint-Nicolas, Metz 1870. Salut à ces Braves ! Leur vue est bien faite pour élever nos âmes et les préparer aux sacrifices pour la Patrie. Pas un de ces visages n'a perdu sa fierté ! Ce sont des blessés français !! "A l'ambulance" gravure anglaise de l'époque. Après la bataille de Saint-Privat. Ambulance allemande. Convoi de blessés. Tableau de Edouard Castre (Milwaukee Art Museum) Voyez un rare article sur un mutilé de la guerre de 1870 :  http://danis-assy.blogspot.com/2009/01/au-combat-dpernon-le-4-octobre-1870.html "Hé bien mon pauvre Choucroutman ! Hé bien mon pauvre Chauvin ? C'est fini de jouer : tu as gagné un empereur, moi j'en ai perdu un. Et ça ne nous rend pas la jambe mieux faite" On estime que les pertes humaines de la guerre de 1870-71 se sont élevées  à : 147 000 morts, 128 000 blessés et 100 000 malades pour l'Allemagne,  139 000 morts,  143 000 blessés  et  320 000 malades pour la France. Chevaux français capturés à Sedan. Abattage des chevaux prisonniers après la bataille. Gravure de "The Illustrated London New"du 8 oct. 70. Sombacourt.- Le 30 janvier, 200 chevaux, capturés la veille par les Prussiens, sont tués à coups de fusil et jetés dans un précipice. Chevaux retirés de fossés après la capitulation de Metz. Retour vers le menu Retour vers la page d'accueil Guillaume 1er et de Moltke  en visite  au château de Versailles transformé en hôpital allemand.